Accueil SOCIETE AXER LES RECHERCHES SCIENTIFIQUES SUR LES MODES DE (...)
SOCIETE

AXER LES RECHERCHES SCIENTIFIQUES SUR LES MODES DE GESTION DU CHAMP RELIGIEUX DANS LE MONDE ARABE

10/12 13h05

ORAN - Les participants à un colloque international sur la question religieuse dans les pays arabes, ouvert jeudi à Oran, ont insisté sur la nécessité d’axer les recherches scientifiques sur les modes de gestion du champ religieux dans le Monde arabe.

Le chercheur algérien, Nouar Foued du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC), qui a abrité cette manifestation scientifique, a estimé qu’il faut renforcer la recherche scientifique destinée aux modes de gestion du champ religieux dans le Monde arabe, dans leur diversité.

Tous les pays arabes sont confrontés à de nouveaux courants de pensée religieuse extrémiste et chacun a ses caractéristiques historiques et sociaux, a souligné le chercheur mettant l’accent sur l’importance de la coopération académique arabe-arabe en vue de mieux comprendre ces mutations ayant un lien direct avec la sécurité intellectuelle et sociale dans le Monde arabe présent et futur.

Un autre chercheur algérien, Belaid Bendjebbar du CRASC a estimé que la lutte contre l’extrémisme nécessite une pensée préventive saine au sein de la société en vue de préserver la référence religieuse de la nation qui s’appyue sur la modération, tout en appelant à encourager la recherche scientifique dans ce domaine en lui fournissant les moyens nécessaires.

Pour sa part, l’universitaire marocain, Rachid Djermouni a appelé à développer des programmes de recherche en gestion du champ religieux dans le Monde arabe, soutenant qu’il faut s’en passer du programme stéréotypé et traditionnel dans l’étude de la problématique de l’extrémisme et du fanatisme et des courants étrangers qui reposent sur la vulnérabilité sociale et économique des pays arabes.

Le discours religieux extrêmiste change continuellement, ce qui nécessite des mécanismes pour le contrecarrer, adaptés aux mutations liées aux conjonctures internationales marquées l’apparition d’organisations et mouvements extrémistes armés comme le goupe terroriste autoproclamé "Daech", a ajouté le chercheur marocain.

Cette rencontre de deux jours a enregistre la participation d’universitaires de l’Algérie, Maroc, Tunisie et d’Egypte ayant traité plusieurs axes liés au mouvement religieux dans le Monde arabe dont celui des chaines satellitaires financées pour diffuser la pensée extrémiste et du rôle des sites électroniques.

Elle a abordé également plusieurs approches de pays arabes, surtout concernant le mode de gestion du champ religieux et les stratégies adoptées pour lutter contre l’extrêmisme.

Ce colloque a été initié par l’université d’Oran 1 en collaboration avec le CRASC d’Oran et le Centre des études et de recherches économiques et sociales et avec l’appui d’instances de recherche arabe.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • CREATION D’UN CLUB DES ARTISANS BIJOUTIERS D’ORAN...Lire la suite
  • TISSEMSILT : 59E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE BAB EL BEKKOUCHE...Lire la suite
  • ORAN : LE CRA OUVRE TROIS RESTAURANTS DE LA "RAHMA"...Lire la suite
  • 56 INSUFFISANTS RENAUX PRIS EN CHARGE DANS DES CLINIQUES PRIVEES D’HEMODIALYSE ...Lire la suite
  • 10EMES FLORALIES D’ORAN DU 10 AU 20 MAI...Lire la suite
VIDEO