Accueil SOCIETE LOGEMENT REGULARISATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE 2.997 (...)
LOGEMENT

REGULARISATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE 2.997 HABITATIONS

12/01 14h10

TISSEMSILT - La situation juridique de 2.997 habitations a été régularisée dans la wilaya de Tissemsilt jusqu’à la fin de l’année dernière, dans le cadre de la loi portant conformité des constructions et leur achèvement, a-t-on appris mercredi du chargé de gestion à la direction de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction.

Présentant un rapport sur son secteur lors de travaux de la 4ème session ordinaire de l’APW, Abdelkader Boucharba a déclaré que les propriétaires de ces habitations ont obtenu, au titre de la loi 15/08 fixant les règles de conformité des constructions, des actes de propriété, ajoutant que les services de la daïra ont enregistré, dans le cadre de cette procédure juridique, le dépôt de 6.614 dossiers jusqu’à fin 2016.

Le même responsable a rappelé que le ministère de l’Habitat, del’Urbanisme et de la Ville a pris des mesures incitatives et des facilités en vue d’accélérer la régularisation juridique des habitations au titre de cette procédure jusqu’à la fin de l’année en cours, dont confier l’examen des dossiers des constructions individuelles au comité de daïra au lieu de la direction de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction.

Par ailleurs, M. Boucharba a annoncé le lancement des travaux de VRD et d’aménagement externe au profit de 540 habitations rurales réparties à travers huit communes de la wilaya au courant du premier semestre 2017.

Un plan d’action a été mis au point cette année pour résoudre des problèmes d’extension urbanistique en centres urbains avec la révision du plan directeur d’aménagement et urbanisme (PDAU) du chef-lieu de wilaya à travers l’étude d’un pôle urbain intercommunal (communes de Khemisti et Layoune), outre l’exploitation de terres intégrées au sein du périmètre urbain relevant des services de forêts et non plantés.

Ce plan propose l’acquisition de terrains privés pour les communes dépourvues de foncier utile à la construction et la possibilité d’extension des groupements secondaires pour alléger la tension sur les centres urbains.

En vue de développer le secteur économique privé dans la wilaya, des zones d’activités sont proposées dans les communes de Khemisti, Bordj Emir Abdelkader, Lazharia et Layoune au titre des orientations de révision des PDAU de la région, a-t-on indiqué.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • ORAN : UNE NOUVELLE UNITE DE PRODUCTION DE GAZ DE L’AIR...Lire la suite
  • LES POMPIERS DE L’OUEST FORMES DANS LA PREVENTION ET L’INTERVENTION DANS LES STADES...Lire la suite
  • SIDI BEL-ABBES : REINHUMATION DES RESTES DE SEPT CHAHIDS A TESSALA...Lire la suite
  • ORAN : ASSAINISSEMENT DES LISTES DES BENEFICIAIRES DU DAIP...Lire la suite
  • MASCARA : LES DETTES AUPRES DE LA SDO ONT ATTEINT 1,1 MILLIARD DA...Lire la suite
VIDEO