Accueil ECONOMIE ENVIRONNEMENT PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT : LE ROLE DES ASSOCIATIONS (...)
ENVIRONNEMENT

PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT : LE ROLE DES ASSOCIATIONS SOULIGNE PAR M. OUALI

18/01 12h54

TLEMCEN - Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelkader Ouali a insisté mardi à Tlemcen sur le travail de base et de proximité des association en matière de protection et de promotion de l’environnement.

S’exprimant à la clôture d’un colloque régional sur "le partenariat pour l’environnement", le ministre a relevé que les 2.500 associations à travers le pays versées dans le domaine doivent s’atteler "sérieusement" au travail de proximité avec l’aide des autorités locales et créer des cellules de reflexion pour prendre des initiatives "utiles", affirmant que "rien n’est dicté d’en haut".

Il a rappelé, au passage, le rôle de l’Observatoire national de la Protection de l’environnement, doté de onze stations locales de contrôle dont une inaugurée à l’occasion de sa visite à Maghnia, tout en insistant sur une "feuille de route" à établir pour le travail de préservation et d’intervention.

Le ministre a abordé, à cette occasion, la situation hydrique du pays marquée, a-t-il noté, par une abondance de la ressource au niveau national à la faveur du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, doté d’une enveloppe de 50 milliards de dollars, tout en rappelant les années de sécheresse endurée par le citoyen et appelant à préserver cette ressource chère contre les fuites et les déperditions.

A ce propos, M. Ouali a déploré que son département ministériel enregistre, chaque année, 350.000 fuites d’eau à travers le pays.

A la faveur de sa visite de travail à Tlemcen, le ministre a inspecté le projet de transfert des eaux souterraines de Chott El Gharbi situé sur le territoire de la wilaya de Naama au profit de 18 communes réparties sur trois wilayas (Naama, Tlemcen et Sidi Bel-Abbès).

Sur place, il a donné des orientations portant sur le respect des horaires d’exploitation des eaux de ce projet prévu avant la fin de l’année en cours, le soutien de l’encadrement technique pour réaliser cette démarche et le raccordement des villages avoisinants à la région steppique.

Selon des informations recueillies sur place, ce projet qui fournit environ 110.000 mètres cubes/jour (40 millions m3 par an), permet d’alimenter les populations des communes précitées en eau et d’irriguer des terres agricoles d’une superficie globale de plus de 6150 hectares.

Ce projet comporte 60 puits, des canalisations totalisant 653 kilomètres pour le transfert d’eau, 9 stations de pompage et 28 réservoirs.

Le ministre s’est enquis aussi des travaux de mise à niveau et d’extension du périmètre irrigué de la ville de Maghnia qui a bénéficié d’un financement de 4 milliards DA, s’étendant sur une superficie globale de 11.100 ha dont 5.138 ha dotés de canalisations d’irrigation dont une conduite principale de 27 km et secondaires de 186 km. Ce périmètre est alimentée à partir du barrage de Hammam Boughrara et des nappes phréatiques de la région de Maghnia.

Toutefois, il accuse un retard dans les délais de livraison impartis. En réponse à cet état de fait, le ministre a appelé les responsables à le sectionner en tranches.

Abdelkader Ouali a mis l’accent sur l’importance de l’eau sur le plan social et économique en créant de la richesse dans cette région frontalière et générant des emplois permanents.

La wilaya de Tlemcen dispose de quantités jugées suffisantes d’eau en bénéficiant de l’eau dessalée, de cinq barrages, de nappes phréatiques, en sus des quantités d’eau transférées auparavant vers Oran.

La rencontre de Tlemcen, organisée par le ministère de tutelle deux jours durant, a regroupé des cadres du secteur, des représentants d’associations versées dans l’environnement, des universitaires et des experts. Elle intervient après celles tenues auparavant à Sétif et Blida.

L ENVIRONNEMENT EST UN "PROJET DE SOCIETE" QUI INTERESSE TOUTES LES COUCHES

TLEMCEN - Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Ouali Abdelkader, a affirmé, lundi à Tlemcen, que l’environnement est un "projet de société" intéressant toutes les couches en tant que l’un des fondements de la société.

L’environnement "exige l’intérêt de tous" et que compter sur une seule partie "conduit à un déséquilibre écologique", d’où la nécessité de travailler en partenariat entre institutions et société civile dans le cadre de la citoyenneté, a affirmé Abdelkader Ouali à l’ouverture des travaux d’un colloque sur "Le partenariat pour l’environnement", organisé par le ministère de tutelle en présence des représentants des associations versées dans l’environnement de la région ouest du pays et d’universitaires et chercheurs.

Après avoir rappelé des traditions ancestrales comme "Touiza" (travail en collectivité) et les préceptes de l’islam prônant la protection de l’environnement et sa préservation, le ministre a évoqué les lois et mécanismes qui renforcent ce secteur après la constitutionnalisation de la protection de l’environnement à travers des actions efficaces de sensibilisation, d’éducation et de nettoiement.

M. Ouali a appelé, au passage, les participants à veiller au traitement des déchets, des eaux usées, de l’air, ainsi qu’au recensement des espaces verts et des zones humides pour les préserver, faisant savoir que son département ministériel tolère tout investissement productif qui respecte et préserve l’environnement.

Placé sous le slogan "Ensemble pour une citoyenneté environnementale", ce colloque intervient après l’introduction d’un article dans la Constitution de 2016 stipulant le droit du citoyen à un environnement propre et sain en application du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika , a indiqué le président de la commission d’organisation, soulignant que la constitutionnalisation de l’environnement offre au citoyen de nouveaux droits s’ajoutant à ses droits fondamentaux et renforçant le rôle de la société civile activant dans ce domaine.

Il a rappelé les nouveaux enjeux et défis d’adopter une stratégie associant des acteurs, notamment les associations écologiques, et exploitant toutes les ressources et moyens disponibles pour protéger l’environnement et réaliser le développement durable.

Le même responsable a ajouté que ce colloque vise principalement à renforcer le partenariat entre pouvoirs publics et la société civile au service de l’environnement et du développement durable et à valoriser le rôle de la société civile pour mobiliser les citoyens à servir l’environnement et soutenir l’économie verte.

Les travaux du colloque se poursuivent en ateliers qui abordent, entre autres, le partenariat pouvoirs publics-société civile, l’éducation et la sensibilisation, l’économie verte, l’implication de la société civile dans la gestion, la préservation et l’organisation des écosystèmes et la protection des ressources en eau.

En marge de cette rencontre de deux jours, le ministre devra inspecter plusieurs projets de développement dont celui de l’exploitation des eaux souterraines de Chott El Gharbi à El Aricha permettant le transfert de l’eau potable vers plusieurs régions de la wilaya, notamment du Sud dont celles de Sidi Djillali, El Gor, Sebdou et El Bouihi.

Il visitera aussi le périmètre irrigué de Maghnia qui s’étend sur une superficie globale de 11.100 hectares dont 5138 ha dotés de canalisations d’irrigation, notamment une conduite principale de 27 km et des conduites secondaires sur 186 km.

Le périmètre est alimenté en eau à partir du barrage de Hammam Boughrara et des nappes phréatiques de la région de Maghnia.

En outre, le ministre inspectera un nombre de centres d’enfouissement technique des déchets solides de la wilaya réalisés pour renforcer des réseaux de traitement de déchets et la lutte contre les décharges anarchiques.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • CREATION D’UN CLUB DES ARTISANS BIJOUTIERS D’ORAN...Lire la suite
  • TISSEMSILT : 59E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE BAB EL BEKKOUCHE...Lire la suite
  • ORAN : LE CRA OUVRE TROIS RESTAURANTS DE LA "RAHMA"...Lire la suite
  • 56 INSUFFISANTS RENAUX PRIS EN CHARGE DANS DES CLINIQUES PRIVEES D’HEMODIALYSE ...Lire la suite
  • 10EMES FLORALIES D’ORAN DU 10 AU 20 MAI...Lire la suite
VIDEO