Accueil CULTURE PATRIMOINE QUELQUE 10.000 TURQUES ETABLIS EN ALGERIE (AMBASSADEUR)
PATRIMOINE

QUELQUE 10.000 TURQUES ETABLIS EN ALGERIE (AMBASSADEUR)

15/04 10h06

ORAN - La communauté turque établie en Algérie compte quelque 10.000 personnes, la majorité d’entre-elles sont des ingénieurs et des cadres, a indiqué, jeudi à Oran, l’ambassadeur de Turquie en Algérie, Mehmet Poroy.

Interrogé en marge de la signature d’une convention entre la Direction de l’urbanisme d’Oran et l’agence turque de coopération et de développement (TIKA), portant sur la rénovation du deux sites datant de la période ottomane, le Palais du Bey et la Mosquée du Pacha , le diplomate turc affirmé que l’Algérie réserve le meilleure accueil à la communauté turque qui se sent dans son second pays.

Concernant la coopération bilatérale, l’ambassadeur turc a assuré que les deux parties déploient beaucoup d’efforts pour développer des partenariats notamment dans le domaine économique.

Dans ce sillage, il a indiqué que la première partie du projet du méga-complexe de textile, en cours de réalisation à Sidi El Khettab, dans la wilaya de Relizane, fruit d’un partenariat algéro-turc, sera finalisée à la fin de l’année en cours. Il a noté qu’il s’agit du plus grand investissement turc en Algérie.

Le méga-complexe, dont la première pierre a été posée en juin 2016, sera érigé sur une superficie de 250 hectares. Nécessitant un investissement de 58 milliards DA, il devra générer quelque 25.000 postes d’emploi.

Le projet est réalisé en deux phases par l’entreprise turque "Astay". La première, s’étalant de 2015 à 2018, porte sur la réalisation de huit unités de tissage et de confection, d’un centre d’affaires, d’une école de formation aux métiers de tissage et de couture d’une capacité d’accueil de 400 stagiaires et d’une cité résidentielle de 567 logements destinés au personnel.

La deuxième phase concerne la réalisation de 10 autres usines de production, entre autres, d’accessoires de vêtements prêt-à-porter et de fibres synthétiques.

Sur un autre volet, M. Poroy, a rappelé que des conventions ont été signées avec les universités de Médéa et Constantine pour l’enseignement de la langue turque. La première promotion ayant suivi une formation en langue turque, est sortie en 2016 à Alger.(APS)

Partenariat Algéro-Turc : Signature D’une Convention Pour La Restauration De Deux Sites Historiques D’Oran

ORAN - Une convention pour la restauration du Palais du Bey et de la mosquée du Pacha, deux sites datant de l’époque ottomane, a été signée, jeudi à Oran, entre la Direction de l’urbanisme et de la construction et l’Agence turque de coopération et de développement (TIKA).

Le groupe turc de droit algérien, Tosyali Iron and Steel, s’est proposé pour financer la restauration de ces deux sites, avec l’appui de TIKA et les procédures du lancement des opérations seront lancées incessamment, a souligné le wali d’Oran, Abdelghani Zaalane, qui a présidé la cérémonie de signature de la convention, en présence de l’ambassadeur de Turquie en Algérie, Mehmet Poroy.

Après une attente qui a duré plusieurs décennies, la restauration de ces deux sites du quartier de Sidi El Houari, va rentrer dans sa phase concrète , s’est-il réjouit, félicitant l’initiative du groupe Tosyali , qui s’est intéressée à ces deux monuments, parmi les rare vestiges ottomans à Oran.

Sans se prononcer sur l’échéance de la fin des travaux de restauration des deux sites, la wali a affirmé qu’ils seront sans aucun doute prêts pour être intégrés dans les circuits touristiques de la ville d’Oran prévus pour les Jeux Méditerranéens qu’abritera Oran en 2021.

La Mosquée de Hassan Pacha a été construite en 1796, sous le règne du bey Mohamed El-Kèbir, sur ordre du pacha Baba Hassan d’Alger alors que la construction du Palais du Bey remonte à la fin du 18ème siècle, sous le règne du Bey de l’ouest Mohamed Bey El Kebir.

Les projets de rénovation des deux sites seront une occasion pour la formation des ingénieurs algériens, a souligné M. le wali précisant qu’une école-chantier, chargée de leur initiation, accompagnera toutes les étapes de la restauration.

Sur un autre volet, le wali d’Oran a affirmé que les travaux de l’extension de la Place du 1er novembre seront entamés dans deux mois, après la délocalisation du Centre d’information territorial de la 2ème Région militaire. Cette extension permettra de gagner un important espace et d’avoir un accès direct à l’hôtel Châteauneuf, dont les travaux de réhabilitation ont été également attribués à une entreprise turque, a expliqué le même responsable.(APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • CREATION D’UN CLUB DES ARTISANS BIJOUTIERS D’ORAN...Lire la suite
  • TISSEMSILT : 59E ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE BAB EL BEKKOUCHE...Lire la suite
  • ORAN : LE CRA OUVRE TROIS RESTAURANTS DE LA "RAHMA"...Lire la suite
  • 56 INSUFFISANTS RENAUX PRIS EN CHARGE DANS DES CLINIQUES PRIVEES D’HEMODIALYSE ...Lire la suite
  • 10EMES FLORALIES D’ORAN DU 10 AU 20 MAI...Lire la suite
VIDEO