Aps-Ouest-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article28301
DES RELOGES VOTENT DANS LEUR QUARTIER D’ORIGINE A EL HAMRI
samedi, 6 mai 2017
/ bidi

ORAN - Des citoyens récemment relogés ont regagné jeudi après midi leur quartier d’origine, El Hamri (Oran) pour accomplir leur devoir électoral, a-t-on constaté.

Au centre de vote "Ahmed Zabana" à El Hamri, quartier populaire qui a connu, cette année, un transfert massif de la population, notamment à Oued Tlélat, El Menzeh et Belgaïd (Bir El Djir), ils étaient nombreux les électeurs à faire le déplacement pour accomplir leur devoir électoral dans leur ancien lieu de résidence.

Certains "nostalgiques" ont vu dans cette opération de vote, une occasion de se retremper dans l’ambiance de d’antan et de revoir d’anciens voisins, comme l’a souligné Ammi Ahmed.

Cependant, certains ayant fait le déplacement depuis la localité d’accueil (Oued Tlélat, Belgaid, ... où ils ont été relogées il y’a peu) se sont dits "frustrés" de ne pas trouver leurs noms sur la liste électorale de leur ancien quartier de résidence, a-t-on observé sur place.

Dans le voisinage immédiat de ce quartier populaire, au centre de vote Ibn Sina qui se distingue par 15 bureaux de vote, toutes les facilitations étaient accordées aux électeurs pour exercer leur droit de vote, une opération qui n’ a vu aucune défection des membres du bureau de vote, a assuré le personnel d’encadrement.

"Je suis venu de Sidi Maarouf, à l’Est d’Oran, pour voter", a indiqué à l’APS, un père de famille sexagénaire qui a exhibé avec fierté sa carte d’électeur établie à l’ancienne adresse à El Hamri.

"Ce vote m’a permis de revoir d’anciens amis demeurant toujours dans ce quartier symbole", a souligné un moudjahid, Mebarek, aujourd’hui établi à Oued Tlélat.

"Je vote et je rends visite à la fois à mes anciennes voisines", a confié une quinquagénaire, qui estime que ce rendez-vous constitue un virage important dans la vie de l’Algérie indépendante et dans l’espoir de voir une composante d’élus à même de servir dignement la wilaya et le pays. (APS)